dimanche 23 octobre 2016

Kinésithérapie de la cheville: Ce qu'il ne faut pas faire:-)

Une patiente est venue me consulter la semaine dernière suite à une entorse de la cheville datant de cet été est qui n'est toujours pas bien guérie.

Elle a consulté un kiné qui lui a fait 20 séances comprenant exclusivement une stimulation propioceptive pratiquée sur un plateau instable, et forcément elle n'a pas été guérie!

Traiter une entorse de cheville directement par les exercices de propioception, c'est comme faire le rallye de Monte Carlo en sortant de conduite accompagnée, c'est comme demander à une ceinture jaune de judo de s'inscrire aux JO, c'est carrément bruler les étapes.

On ne peut pas demander à une cheville de faire des exercices propioceptifs tant que la mobilité et le recentrage de l'articulation sous-astragalienne n'est pas rétabli!!!

L'entorse de cheville s'accompagne dans la majorité des cas d'un glissement de l'astragale ( os surmontant le pied situé entre les deux malléoles)

Ce glissement s'effectue généralement vers l'avant associant une dysfonction de l'articulation sous astragalienne (sous l'astragale) ainsi qu'une dysfonction péronière (la malléole externe, partie inférieure du péroné se retrouvant en décalage postérieur)

Donc inutile de demander à la cheville tout travail musculaire ou propioceptif tant que le thérapeute n'a pas traité ces deux dysfonctions!!!

Non, mais!