jeudi 25 octobre 2012

Dépassements d'honoraires Et les kinés, alors??

Si j'ai bien suivi l'actualité récente sur les dépassements d'honoraires, certains médecins s'offusquent de la limitation de celle-ci, qui pourrait porter atteinte à une pleine qualité des soins...

Mais alors, que dire de la consult du kiné qui est en moyenne à 17 euros???

Peut-on envisager des soins de qualité en individuel à 17 euros??

Personnelement, compte tenu des charges de mon cabinet, j'estime à 20 euros de l'heure les charges fixes de mon cabinet, donc si je prétends à la généreuse folie de garder mon patient 40 minutes en individuel, je vais quand même gagner par heure la billgatesomégasomme de 3 euros!!

Ce qui fait 30 euros par jour, pour une modeste journée de 10 heures!

Heureusement que je suis kiné ostéo, et que ce sont justement mes honoraires d'ostéopathie qui me font vivre, et me permettent de recevoir décemment mes consultants en kinésithérapie...

Donc, pour un dépassement d'honoraires limité, oui, mais élargi aux différents acteurs de la santé, encore triple oui!

mardi 23 octobre 2012

Vous êtes bien kiné-ostéopathe???

Je viens de raccrocher le téléphone, une patiente vient de m'appeler pour un rendez-vous... Mais avant toute chose, elle voulait à tout prix (enfin pas plus de 50 euros la consult, restons raisonnables), elle voulait à tout prix donc avoir affaire à un praticien au double diplôme...

C'est la première fois que cela m'arrive, et c'est certainement révélateur d'un changement dans les mentalités et dans les appréciations de nos deux professions respectives...

Je me souviens en effet des années 2000 qui ne sont pas si éloignées pourtant, où il était d'usage pour un kiné-ostéo de cacher ce titre un peu honteux ou embarassant de kiné: celui qui met ses patients dans des cabines et qui soigne ses patients en 8 minutes et 20 secondes...

Non , maintenant, on retient plus positivement l'expérience clinique avérée du kiné et son mérite d'avoir validé des études sélectionnées par un concours difficile, et sanctionnées par un vrai diplôme d'état.

Donc, bon , c'est décidé, à partir de maintenant, je ne cacherais plus mon DE de kiné!

J'ai tout de même le sentiment que ces deux professions sont entrées en compétition l'une par rapport à l'autre depuis les années 2000.

La demande en kinésithérapie stagne depuis 3 ans alors qu'elle avait toujours progressé depuis sa création aprés-guerre, tandis que la demande en ostéopathie continue de progresser, malheureusement moins vite que la progression du nombre de praticiens, qui devient réellement inquiétante... Deux nouveaux ostéos dans ma rue depuis deux ans...